Chaque année, les fabricants de téléviseurs emploient de nouveaux termes et parlent des nouvelles techniques dont leurs téléviseurs sont équipés. Mais quelles sont les caractéristiques que votre nouveau téléviseur doit certainement présenter cette année ? Nous vous les énumérons.

1. Résolution Ultra HD

L’Ultra HD a beau exister depuis plusieurs années, on ne retrouve pas encore cette résolution dans les salons moyens. L’Ultra HD a eu besoin d’une période d’introduction (tout comme le Full HD à l’époque), mais elle semble lentement devenir la résolution standard. Si vous avez acheté un nouveau téléviseur Full HD il y a quelques années, vous pouvez encore attendre, mais ceux qui veulent acheter un nouveau téléviseur cette année devraient directement se tourner vers un modèle Ultra HD.

Pourquoi ? En fait, les raisons sont claires. Les fabricants de téléviseurs lancent de plus en plus d’écrans Ultra HD, également dans le segment milieu de gamme. L’époque où vous deviez débourser plusieurs milliers d’euros pour acquérir un téléviseur 4K est définitivement révolue. Vous pouvez désormais déjà trouver un téléviseur UHD pour environ 1.000 euros. Nous vous le concédons, ce n’est pas vraiment bon marché, mais n’oubliez pas que si vous achetez un tel modèle, vous êtes paré pour les prochaines années. Si vous achetez aujourd’hui un téléviseur Full HD, vous passerez dans 2 à 3 ans à côté de beaucoup de choses, car la transition vers le 4K ne fera qu’augmenter.

2. Support HDR

Le HDR, ou High Dynamic Range, était le terme utilisé par excellence en 2015 dans le segment des téléviseurs. En très peu de temps, le HDR a inondé le marché des téléviseurs, si bien que toutes les grandes marques développent de plus en plus cette technique. Sony a par exemple déjà annoncé vouloir plus ou moins faire cette année du HDR la norme pour tous ses téléviseurs 4K.

samsung-suhdtv-ces

Pourquoi le HDR est-il si important ? En deux mots, cette technique assure plus de contraste : les objets sombres sont plus foncés et les couleurs blanches sont plus claires. La gamme de couleurs est aussi beaucoup plus grande et plus dynamique et vous bénéficiez tout simplement d’une image beaucoup plus belle.

3. HDMI 2.0a

Cette propriété coïncide en grande partie avec la résolution Ultra HD et le HDR. Bien que le HDMI utilise toujours le même port, il existe différents types de formats HDMI. Le dernier est le HDMI 2.0a et il présente de nombreuses améliorations par rapport à ses prédécesseurs, le HDMI 2.0 et le HDMI 1.4, qui était le premier avec support UHD.

Le HDMI 2.0 était toutefois aussi compatible avec la 4K avec des frame rates jusqu’à 60 Hz, alors que le HDMI 1.4 ne l’était pas. Ce format plus récent prépare aussi votre téléviseur à la restitution de couleurs Rec.2020 (offrant une vaste palette de couleurs, mais que l’on ne retrouve encore sur aucun téléviseur).

Le HDMI 2.0 est compatible avec l’UHD à 60 Hz, vous êtes donc prêt pour les prochaines années, n’est-ce pas ? Malheureusement non, car par exemple un Blu-ray Ultra HD soutient le HDR, et les métadonnées supplémentaires qui sont envoyées ne sont pas restituées sur votre écran via le HDMI 2.0. C’est pourquoi vous avez besoin du HDMI 2.0a, qui a été présenté à la fin de l’année dernière.

Conclusion : si vous voulez pleinement profiter de votre résolution Ultra HD (et le HDR en fait partie), vous avez besoin d’un téléviseur avec des ports HDMI 2.0a. Attention : cela vaut uniquement pour les sources externes que vous raccordez via le HDMI à votre téléviseur. Vous pouvez donc regarder Netflix en HDR sans le HDMI 2.0a.

4. Codec HEVC

Le codec HEVC n’est pas une nouveauté, mais on ne le retrouvait pendant tout un temps que sur les téléviseurs 4K haut de gamme. Il est à présent beaucoup plus standardisé, mais c’est certainement un aspect dont il faut tenir compte si vous achetez un téléviseur Ultra HD.

lg-oled-tv-g6

Lorsque les téléviseurs Ultra HD n’étaient pas encore très nombreux, vous pouviez faire une belle distinction entre le “véritable Ultra HD” et la “résolution Ultra HD”. Le premier groupe disposait du codec HEVC, tandis que le second ne l’avait pas.

Que fait le codec HEVC ? HEVC signifie High Efficiency Video Coding et est une norme de compression pour les images 4K. Ce codec s’applique moins à votre téléviseur si vous visionnez surtout des Blu-rays Ultra HD, mais il est d’application si vous tirez surtout votre contenu 4K de streamers comme Netflix.

Le HEVC veille à ce que le streaming 4K puisse être envoyé sur votre connexion à Internet à haut débit. C’est pratique, quand on sait que les disques et les lecteurs Blu-ray Ultra HD ne seront disponibles que plus tard sur notre marché et seront chers. Grâce au HEVC, vous pouvez entre-temps déjà profiter du contenu 4K via Netflix.

5. Dalle 10 bits

10 bits et 8 bits indiquent la profondeur des couleurs : cela correspond au nombre de bits qui sont utilisés pour chaque composant de couleur d’un pixel. Plus ce chiffre est élevé, meilleure est la restitution des couleurs. Jusqu’à il y a peu, une dalle 8 bits était la norme.

Le terme 8 bits signifie concrètement que pour chaque couleur primaire (rouge, vert et bleu), 256 nuances peuvent être affichées, soit un total de 16,78 millions de couleurs. Si vous trouvez que c’est beaucoup, voyez à titre de comparaison : une dalle 10 bits affiche par couleur primaire 1024 nuances, soit un total de 1,07 milliard de couleurs !

Une plus grande profondeur de couleur est donc nécessaire si vous voulez pleinement profiter du potentiel des images HDR. De plus en plus de fabricants proposent en outre des écrans 10 bits.

Et quoi d’autre ?

Evidemment, nous ne citons que cinq points, mais il y a évidemment encore des points qui (peuvent être) sont importants. Le support HDCP 2.2 veille à ce que vous puissiez visionner des Blu-rays Ultra HD depuis des appareils qui sont équipés d’une protection contre la copie et à ce que vous puissiez profiter d’une couverture de couleurs plus large grâce à la technologie Quantum Dot (et la course vers une couverture de couleurs parfaite de 100% DCI).

Reageer