Avec une déclaration du PDG de Netatmo affirmant que la Welcome était la caméra de protection la plus avancée pour les consommateurs, nous ne pouvions pas manquer de tester cet appareil intelligent.

La Netatmo présente pour spécificité qu’elle reconnaît les visages. Elle sait donc toujours qui est chez vous et vous pouvez dormir sur vos deux oreilles si tout le monde est parti.

Design et hardware

En termes de design, la Welcome se distingue à peine des stations météo avec lesquelles Netatmo avait annoncé son entrée dans le monde des appareils intelligents. Un corps métallique cylindrique, cette fois fini avec un revêtement doré. Il confère à la Welcome un style chic, à l’opposé des caméras de protection traditionnelles en plastique et à l’aspect bon marché qui inondent le marché.

On retrouve d’un côté de la Welcome un objectif de caméra 1080p (caché dans le noir) avec un angle d’image de 130 degrés et une petite ouverture à peine visible pour le micro. On retrouve à l’arrière dans le volume une fente blanche pouvant accueillir trois ports : le port ethernet, une fente microSD pour le stockage et un micro-USB pour l’alimentation. Les batteries ne sont pas intégrées, vous devez donc veiller à ce que la Welcome soit toujours près d’une prise de courant.

netatmo-welcome-3

Logiciel

La reconnaissance faciale est un élément primordial de la Welcome en termes de protection. Lorsque la caméra détecte un visage inconnu et que personne n’est à la maison, vous recevez une notification sur votre smartphone. Dans la ligne temporelle de l’application Netatmo, disponible pour iOS et Android, vous recevez une capture d’écran avec une vidéo que vous pouvez lire en option.

Tous les événements sont restitués chronologiquement dans une ligne temporelle, avec à chaque fois une petite photo, le type d’événement et le moment du fait.

Trois types d’événements peuvent être détectés : la détection de personnes connues, de visages inconnus ou de mouvements. De plus, la Netatmo vous avertira et commencera à enregistrer les images si elle entend qu’une alarme est déclenchée chez vous.

Pour commencer : la création de profils

Afin de veiller à ce que la Netatmo reconnaisse et nomme les visages, des profils doivent être créés. Après quelques minutes de recherche dans l’application mobile, nous avons trouvé comment procéder : pour chaque événement, une petite photo est affichée. En la maintenant enfoncée sur votre smartphone, plusieurs options apparaissent, comme “Identifier”, “Oublier”, ou “Pas un visage”.

Lors de l’identification, vous associez le visage à un profil. Plus vous associez de photos différentes d’une même personne à son profil, mieux la reconnaissance faciale fonctionnera plus tard. Dans les paramètres du profil, Netatmo appelle cela la “force du profil”, qui est visuellement illustrée par un mètre horizontal avec 5 “barres”.

Depuis une mise à jour réalisée le 6 janvier 2016, l’algorithme de la reconnaissance faciale se serait amélioré.

L’option “Oublier” vous permet quant à elle de désactiver des notifications et des photos sans importance. L’option “Parti” permet d’indiquer manuellement que vous n’être plus à la maison.

Should I stay or should I go?

Existe-t-il une manière plus rapide d’indiquer que vous n’êtes plus chez vous ? Ou comment la Welcome détermine-t-elle automatiquement s’il y a quelqu’un à la maison ou si l’on est parti?

La Welcome y a aussi pensé. Une première méthode automatique se base sur la localisation de votre smartphone (le paramètre “C’est moi” dans votre profil). Si vous êtes éloigné de chez vous, l’adresse à laquelle vous paramétrez la caméra, la Welcome vous considèrera comme “parti”.

Une seconde méthode concerne la période pendant laquelle une certaine personne n’est pas vue. Par exemple, si un membre de votre famille n’est pas vu pendant plusieurs heures, elle est considérée comme “partie”. Cette option est pratique pour les enfants qui n’ont pas encore de smartphone, par exemple.

Une fois que tout le monde a quitté la maison, la Netatmo fonctionnera avec encore plus d’attention. A la moindre détection, vous êtes averti.

Que se passe-t-il avec toutes ces notifications ?

Pour éviter que vous soyez bombardé de notifications, vous pouvez effectuer certains réglages pour chaque profil (personne). Par exemple uniquement une notification si un visage connu rentre à la maison. Vous pouvez aussi facilement dresser un horaire auquel la détection doit avoir lieu. Par exemple, lorsque les enfants rentrent de l’école.

Le but est toujours le même : recevoir aussi peu de notifications que possible, voire aucune, lorsque vous êtes à la maison, et une détection maximale la nuit et lorsque tout le monde est en dehors de la maison. En tout cas, des enregistrements sont toujours effectués pour les personnes inconnues, vous pouvez uniquement indiquer en option si cela doit être effectué ou non lorsqu’il n’y a personne à la maison.

Ces notifications ne doivent pas nécessairement toujours être un court passage vidéo : vous pouvez désactiver ce paramètre si vous le souhaitez. La Netatmo Welcome filme en fait de manière ininterrompue, mais ce n’est que lorsqu’un certain événement est détecté que les images sont transcrites et traitées vers une carte microSD installée dans la Welcome.

netatmo-welcome-4Une fois le traitement terminé, une capture d’écran de chaque fragment vidéo est envoyée vers votre compte Netatmo dans le cloud. Vous pouvez y accéder avec l’application ou le logiciel cloud via chaque navigateur.

Les images sont toujours conservées localement sur la carte mémoire. Une fois que la carte est pleine, les fragments les plus anciens sont écrasés. Vous pouvez évidemment toujours acheter une carte mémoire offrant une plus grande capacité de stockage que celle de 8GB fournie. Citons comme grand avantage que, comme pour la Nest Cam, on ne vous facture pas de frais mensuels pour le cloud ; par contre, les voleurs peuvent rapidement s’emparer votre carte mémoire. Il ne vous reste alors plus que cette image qui a, “espérons-le”, été envoyée vers le cloud.

Depuis la mise à jour du 6 janvier, les images peuvent aussi être envoyées vers votre propre serveur ftp. Vous pouvez d’ailleurs télécharger les enregistrements.

Livestreams et qualité des images

Les livestreams et les enregistrements sont toujours réalisés dans une résolution 1080p. La qualité des streams dépendra toutefois de la qualité de votre connexion à Internet. En cas de besoin, on passera un moment à une faible résolution, pour tout de même vous donner une idée de ce qu’il se passe chez vous.

En cas de problèmes avec la connexion, les images sont toujours enregistrées sur la carte microSD, et ce n’est qu’une fois que la connexion s’améliorera qu’une notification sera envoyée au cloud.

Dans les livestreams de notre test, nous avons vite observé quelques secondes de retard. Des lags évidents sont visibles sur les images. Si nous voulons visionner un fragment vidéo complet aussi, nous devons parfois attendre longtemps et la qualité n’est pas sensationnelle.

C’est surtout en cas de mouvements rapides et s’il y a moins de lumière que les visages ne sont pas bien reconnaissables. Soulignons aussi que ce qui est loin est flou, mais lorsqu’une personne se rapproche de la caméra, c’est mieux.

Ce qui est étrange, c’est que la première capture d’écran est très nette, alors que les vidéos ne le sont pas du tout. Il faut donc modifier quelque peu la puissance de traitement de la Welcome pour envoyer les images à l’application.

La nuit, la Welcome passe automatiquement en mode vision nocturne pour ses enregistrements.

Intégration avec d’autres appareils intelligents

Depuis l’automne dernier, il y a une intégration avec IFTTT. La Welcome dispose de son propre canal. Vous pouvez ainsi allumer l’éclairage Philips Hue si une certaine personne est reconnue.

Netatmo lancera bientôt les Welcome Tags, de petits capteurs que vous pouvez placer près d’une porte ou d’une fenêtre et qui détectent aussi les vibrations et les mouvements.

Conclusion

Nous attribuons de bons points à Netatmo pour son design et son approche créative de ce à quoi doit ressembler une caméra de protection. Il manque toutefois quelques éléments standard, comme le son à deux voies, une option pratique pour l’utiliser comme babyphone. Il faut aussi encore travailler sur l’interaction avec d’autres appareils intelligents.

L’élément le plus embêtant est la vitesse des livestreams et la réception des notifications dans l’application. Netatmo a encore du travail à ce niveau, tout comme en ce qui concerne l’absence de solution cloud, pour que la Welcome puisse vraiment être utilisée comme caméra de protection, ce qui n’est pas le cas pour l’instant. Il s’agit actuellement d’un gadget permettant de voir que les enfants sont rentrés, et rien de plus. Reste à savoir si l’on déboursera 199 euros pour cela.

[gap height=”30″]

[review]

Reageer